183eme Hasard des encres : Lucy’s healing…

Lucy symbolise notre moi le plus primitif, le plus profond avec ses chaines, ses fantasmes, ses désirs, ses sublimations, ses refoulements etc,… Dans ces enchevêtrements de couleurs, de traits et de vides et de formes, Lucy se construit, se déconstruit, et se reconstruit, se libère et guérit… Ceci est mon ressenti qui influencera, aidera votre lecture ou libre à vous de l’interpréter et de vous l’approprier….

La musique que j’ai pu écouter durant ce travail :